Une aventure personnelle

entrelacs de Alexandre Batov
Permettez moi de rappeler que mes constructions sont avant tout une aventure personnelle, un chalenge pour me convaincre de ma capacité à arriver à un résultat.
Dans cette optique, je ne cherche pas à viser la facilité, au contraire !

La viola da Mano m'a depuis longtemps fait rêver. Sa forme est belle, elle est très peu connue, donc doublement attrayante. Sa construction sort des sentiers battus, les décorations sont à la fois esthétiquement simples et époustouflantes. Et pour en rajouter à la difficulté, j'ai opté de la construire en côtes séparées par des filets, en bois plein...

Alors, mission impossible ? pourquoi pas.

Les difficultés attendues étaient multiples, mais certaines déjà "visitées"
- Fond en plusieurs bandes de bois séparées par un filet : principe déjà abordé avec la guitare "voboam". Là les bandes sont trapésoïdales.
- J'ai choisi le fond plié comme les violes, avec un fond en bandes entrecollées ce n'était pas évident.
Ma guitare Voboam
- Les éclisses sont construites un peu comme celles des violoncelles, avec un "C" central. Mais pour relever la difficulté, j'ai choisi de les réaliser avec un filet central plein bois. Là encore l'expérience de la guitare "Voboam", m'a encouragé.
- Le manche avec un cheviller assez long et une volute type "quatuor". L'expérience de ma guiterne et de mon Mandolino m'a rassuré.
rose de Alexandre Batov
- Une rose originale: Je me suis basé sur le principe de celle de Alexander Batov mais sa finesse et sa complexité m'a fait décider une solution perso. (voir détails plus loin)
- Enfin les entrelacs de ma référence principale, copie fidèle du modèle historique, réalisés en filets encastrés mi-bois, m'ont semblés une folie à hauts risques (image en tête de cette page).

C'était un point décisif. Alors je me suis entraîné sur des bouts de chutes, en utilisant plusieurs méthodes: scalpels, essai de montage spécial de scalpel double lames.
Finalement je me suis retourné sur ma Dremel, avec le montage "mini défonceuse". Toutefois la visibilité du travail est très réduite, alors avec un traçage au crayon, et une règle rigidement positionnée servant d'appui ont été choisis comme solution.
Malgré tout j'ai opté pour un dessin simplfié, mais rehaussé avec l'usage de matéraux tels que nacre, ébène et buis.

Retour à la page Viola da Mano




Retour à la page d'accueil