La Viola da Mano

Viola da Mano:tableau de Girolamo dai Libri

Ses origines

Nous sommes à la fin du XV° siècle en Espagne. La reconquista est en voie de s'achever, les Maures sont chassés. Ceux qui restent doivent se convertir au christianisme. Tout est entrepris pour oublier leur culture au moins pour y tenter.
Guitare Latine
et guitare mauresque
13ème siècle

Parmi les instruments de musique, beaucoup ont été apportés par les Maures. Ils ont cohabité longtemps avec ceux venus de la culture dite latine, comme l'atteste les enluminures des fameux livres des Cantigas de Sancta Maria.
La guitare latine cohabitait avec son homoloque mauresque.

Le Ud (Oud) mauresque s'était répandu dans toute l'Europe, mais la disposition de ses cordes ne s'accomodait pas avec la recherche de musique en contrepoint. Ainsi est né le Luth dont le nombre de cordes n'a cessé d'augmenter.

Parallèlement, à cette époque, la guitare à 4, puis 5 choeurs jouissait d'un bon succès, elle était simple à construire, tout en économisant considérablement la quantité de bois. Les luthiers espagnols ont imaginé d'inventer un instrument construit selon la méthode de celle des guitares, ayant la sonorité et le jeu de cordes du Luth. La Vihuella est née.
On dit que c'est sur demande de l'aristocatie espagnole qui banissait tout ce qui rappelait la culture mauresque, par exemple les instruments de musique à forme bombée, comme le Luth, que les luthiers espagnols on inventé la Vihuella à fond plat.
On pourrait aussi imaginer que les luthiers qui construisaient les Ouds et Luths étaient Maures et pour cette raison ont été chassés ou se sont enfuits, emportant avec eux leur savoir-faire.
Détail fresque des appartements
Borgia au Vatican


A cette fin du XV°, début du XVI° siècle, les grandes familles de l'aristocatie espagnole avait tissé des liens profonds avec les familles italiennes. Nous sommes en pleine période de la dynastie des Borgia.

 


Violes de gambe
L'art Baroque est en plein essort. Parmi les instruments de musique, particulièrement en Italie , les violes sont à la mode, elles côtoient les luths dans les ensembles musicaux.
On peut penser que le savoir-faire des luthiers étaient sans doute plutôt spécialisé dans la fabrication de ces violes. Il n'est alors pas étonnant que la variante italienne de la Vihuella ait repris la forme et la construction des violes sous l'appellation de Viola da Mano. Elle reprenait la caisse de la viole, mais avec une table plane, contrairement à la Viola da Arco (Viole à archet) appelée aussi Viole de Gambe en raison de sa tenue entre les jambes. Cette dernière présente une table bombée et un chevalet élevé comme les violons et violoncelles.

Viola da mano
Par Alexander Batov



Ainsi nous trouvons à cette période du fin du XV° siècle, se prolongeant pendant plus d'un siècle, des instruments et groupes d'instruments tels que les violes, les violons, les luths et théorbes, les vihuellas, les Viola da mano, les guitares... qui cohabitaient parfois dans des mêmes ensembles musicaux.
La célèbre représentation de la Viola da Mano dans le tableau de Girolamo dai Libri (voir image en tête) a permis des reconstitutions magnifiques, principalement par le luthier Alexander Batov



Autres documents:
Fresque des appartements Borgia au Vatican

Un dossier extraordinaire sur l'histoire des violes, vihuellas, et autres instruments à cordes

Retour à la page Viola da Mano




Retour à la page d'accueil