Construction de la caisse

Caisse

Petit rappel


Permettez moi de rappeler que suis un amateur passionné et non un luthier professionnel. Mes réalisations sont toujours des premières. Aussi soyez indulgents sur les méthodes et outillages employés qui pour des professionnels peuvent tenir du bidouillage.

 

cintrage des éclisses

Cintrage des éclisses


J'avais découpé dans du MDF une forme pour la mise en place des éclisses et leur maintien durant le collage du fond. J'ai opté pour des éclisses avec un filet central de plein bois. J'ai appliqué ma méthode déjà éprouvé (Guitare Voboam, Viola da mano) en utilisant deux petites presses pour le maintien des bandes durant le collage.
Mais après venait une difficulté encore jamais rencontrée: Comment joindre les cotes creuses préformées aux éclisses de la caisse? Seules deux dimensions étaient connues: les hauteurs différentes des deux blocs supérieurs et inférieurs. Pour le reste aucun repère et le coup de cutter en trop serait bien sûr une catastrophe.
Utilisation d'un gabarit
de positionnement
Alors je me suis fabriqué un gabarit en cintrant deux bandes d'épicéa au profil des éclisses. Puis j'ai, par tâtonnement façonné un profil approximatif en approchant des cotes dans leur future position, sans les coller.
Puis j'ai positionné ce gabarit à l'intérieur des éclisses en utilisant pour seuls repères les blocs et en les maintenant par des pinces. Ces "fausses éclisses" devaient me servir de guide pour la découpe des éclisses, avec l'idée de les conserver pour en faire des contre-éclisses.
Collage des cotes
La difficulté restante consistait à ajuster les cotes les unes aux autres, cela sans moule. J'ai suivi le principe illustré par un luthier Japonais ou Chinois dont je ne sais identifier le nom. J'ai confectionné un gabarit transversal pour maintenir en position les cotes. La taille de leur logement s'est faite par ajustage progressif. J'ai collé ce gabarit sur les contre-éclisses provisoires au pistolet à colle afin d'assurer une réversibilité du montage.
Dans ces conditions de montage, le collage des cotes pouvait être entrepris. Mais la finesse des cotes, ainsi que leur ajustement bord-à-bord imparfait rendait l'assemblage encore voué à l'échec.
Alors, j'ai décidé d'utiliser la colle "Araldite rapide". Cela m'a permis un ajustage point par point des cotes contigües, en les maintenant en position avec les moyens du bord.
Collage des contre-éclisses



J'avais pris soin de ne pas coller les cotes aux fausses éclisses ni au gabarit transversal. J'ai pu, avant de poser les dernières cotes, les enlever, pour les affiner et les ajuster, cela afin de les coller définitivement en vue d'en faire des contre-éclisses et une barre centrale.
Pour terminer le fond, il restait à confectionner les cotes latérales qui ont un cintrage différent. Dans mon moule, j'ai utilisé une plaque de Cocobolo plus large que j'ai positionné de façon asymétrique. Puis j'ai d'abord collé (à l'Araldite toujours) la jonction avec l'avant-dernière cote, puis en rapprochant la plaque de l'éclisse, j'ai façonné prudemment au cutter cette dernière et sa contre-éclisse afin d'atteindre un ajustement convenable sans jour.

Pour terminer cet important travail,(voir photo à l'entête de ce bloc) j'ai renforcé les joints avec un ruban. Sur une cote donnant un signe de fente, j'ai collé un morceau de parchemin préalablement mouillé, puis j'ai collé quelques bandes de parchemin à l'intérieur des éclisses et enfin j'ai préparé des pièces de renfort pour le collage de la table.

 

Retour à la page Vihuela




Retour à la page d'accueil