Harpe Gothique

Ma planche de merisier avait une épaisseur 5 cm. J'avoue que le bois était plutôt blanc pour du merisier et le fil n'était pas aussi serré. Mais pas trop de noeuds. J'ai dû toutefois éviter une grande fente en extrémité de ma planche. Mais cela c'est la contrepartie d'un achat de planche brute. La découpe à la scie sauteuse s'est bien passée, même si cela a chauffé un peu...
Le traçage de la découpe
La découpe à la scie sauteuse
Voilà trois morceaux
Le façonnage des deux demi coques de la caisse de résonnance est entrepris. Le plan de jonction doit être suffisamment rectiligne. Il est raboté en premier pour avoir un "plan de référence".
Petite astuce pour le maintien de la pièce à raboter: J'utilise un filet antidérapant qui est vendu pour éviter qu'un tapis glisse sur un parquet. C'est très efficace. La griffe de mon établi sert de butée, le reste est suffisamment maintenu.
Puis un travail de la gouge et du rabot de luthier (petit, mais efficace) avec finition au râcloir.
La partie externe est usinée au rabot ou au wastringue.
Le profil recherché est représenté ci-dessous. L'épaisseur de la paroi est d'environ 6mm pour la partie supérieure, avec une sur-épaisseir d'environ 8mm au centre au niveau de l'attache des cordes et de 10 mm à la surface de jonction.
Rabotage du plan de jonction
Remarquer le tapis antidérapant
Travail de la gouge
finition au râcloir
Les deux demi coques sont
(presque) terminées

 

Profil recherché
Le travail de la "Console-colonne" Ressemble un peu à de l'ébénisterie. J'ai essayé plusieurs outils. Mais devant la nécessité d'avoir un profil assez régulier, j'avoue avoir sorti ma défonceuse, avec une fraise semi-sphérique, pour ébaucher le travail. Chut, ne le dites pas, ce n'est pas du tout d'époque... D'ailleurs je n'ai même pas osé prendre la photo de l'opération.
Façonnage de la console
Ebauchage de la colonne
Travail à la gouge
Un travail un peu long et minutieux de préparation de l'ajustage de la console à la tête de la caisse a été nécessaire. J'avais entrepris une solution un peu aventureuse, mais je m'en suis sorti.
Le collage des deux demi coques a été fait en positionnant préalablement la console. Puis le façonnage du pied de la caisse a été entrepris.
Le traçage des trous de passage des cordes a été fait. Après quelques essais "à blanc" d'attache de cordes, je me suis rendu compte que, vu l'angle très aigu formé par les cordes et la caisse, les cordes allaient fatalement s'incruster dans le bois, d'autant plus que l'orientation du fil ne l'empêcherait pas.
D'autre part, les attaches de cordes ne peuvent s'introduire que par le dessus, puisqu'il n'y a pas d'ouverture au fond. Alors j'ai découpé de fines plaquettes en os, que j'ai incrustées au bord des trous de passage.
Les extrémités des cordes sont faites d'un simple noeud, retenant un morceau de corde. Vu l'angle formé par la corde elle se coince facilement. La corde est maintenue par la queue de son harpion faisant office de cheville.
Ajustage du bas de la colonne à la caisse
Collage des deux demi coques
Liaison de la
console à la caisse
Façonnage de
l'attache des cordes

 

Principe
de l'attache
des cordes


Retour à la page Harpe




Retour à la page d'accueil