Fabrication du corps

La fabrication du corps ne demande pas de grandes explications. Il faut noter toutefois qu'avant de commencer le travail, il est nécessaire d'observer attentivement la structure du bois. Ma grosse planche de tilleul présentait une grande différence de grain entre le coeur et l'aubier, toutefois cette différence était très progressive. J'ai cherché à centrer le plus parfaitement possible la découpe de l'instrument. Tant pis pour l'économie de bois.
Pour la suite, l'explication se transforme plutôt en bande dessinée.


Découpe de la planche
Une bonne chose faite
Le dégrossissage du profil est donné
L'opération de sciage, n'ayant pas d'outillage approprié (grande scie à ruban) m'a demandé quelques gouttes de sueur, mais avec de la persévérance on arrive au résultat.
A ce moment, place à la Gouge et au Rabot !
La forme extérieure se précise
L'opération de creusage est lancée
On remarque la structure du bois
Vers le milieu,
le bois est beaucoup plus dense
Le corps est creusé
jusque dans le manche,
les bords sont laissés plus épais
la sculpture extérieure est tracée
Les petites gouges de sculpture
sont bien utiles
Rabots et wastringues,
la forme finale se précise

 

Retour à la page Guiterne




Retour à la page d'accueil