Collage et finition de la table

Collage de la table
Bien sûr, avant toute chose, la rose de parchemin, finement ouvragée devait être collée à l'arrière de la table. Cette opération devait être définitive. A partir de ce moment tout devait être entrepris pour la protéger de la moindre maladresse, ou de toute salissure. La photo montre le maintien au collage de la table.
L'activité suivante a consisté à s'attacher à l'insertion des pistagnes de bords. La première difficulté à résoudre était de trouver une méthode pour creuser la feuillure de bord.

 

Outil "maison" pour
le fraisage de la feuillure

J'ai utilisé ma défonceuse maison. Pour suivre une profondeur constante du bord, j'ai monté deux cylindres de bois, dont le plus gros a été fixé de façon excentrique pour permettre un ajustage. Les deux cylindres devaient prendre appui sur les bords de la caisse. Les puristes peuvent trouver la solution plutôt bidouillée, mais comme la solution ne devait servir qu'une fois, je n'ai pas cherché la sophistication.

 

La fabrication des pistagnes a été menée selon la méthode décrite plus haut. Puisque les rayons de courbures étaient plus grands, cette méthode s'est avérée assez adaptées. Toutefois les très petites pièces avaient tendance à s'échapper, à nouveau, la pince brucelles et la loupe ont été nécessaires.

fraisage de la feuillure
Collage des premiers filets
Collage des pistagnes

 

Retour à la page Guitare Baroque




Retour à la page d'accueil